L'Elevage du Haut Montmartre

Philosophie, valeurs, histoire : tout savoir sur l’élevage

A l’origine du projet, Manuela Leduc

Passionnée depuis toujours par l’élevage et les animaux - elle est vice-championne de France de concours complet poney - Manuela Leduc démarre son élevage de poules d’ornement en 2010 en tant qu’amateur sur la commune de Cléré les Pins, et participe dès 2012 à ses premières expositions nationales.

Sa reconversion professionnelle, mûrie de longue date, lui permet de passer du monde du droit et de la formation au monde de l’élevage professionnel en 2019, grâce à l’obtention du Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole : « j’ai décidé de créer mon élevage professionnel de volailles d’ornement et de races anciennes dans le respect du bien-être animal ».

Photo salon agriculture

Une sélection rigoureuse

Elle remporte ainsi un titre de championne régionale en 2014 avec une poule pékin rouge frisée, et un titre de vice-championne de France en 2016 avec une poule Araucana naine : « Rien de tel que de se confronter à l’œil d’un juge pour maintenir des sujets conformes à un standard et par conséquent participer à la sauvegarde des races ».

« Tous les parquets de mes reproducteurs sont séparés par race et par couleur afin de garder la pureté des poussins. Je fais éclore à la maison mes sujets qui seront élevés au grand air, nourris avec un mélange de céréales d’un producteur voisin, en circuit court, et bagués quand il sera temps. La traçabilité est là et je laisse à mes sujets le temps de grandir à leur rythme. Je réduis au maximum les traitements pour en faire des sujets résistants et adaptés à nos régions, et privilégie les remèdes grand’mère. »

Photo ambiance poulette

Les poulettes du Haut Montmartre

« J’ai choisi les races que je vous propose pour leur originalité, pour leur rareté, pour leur plumage, leur coloris, la couleur de leurs œufs…
Grâce au temps que je passe avec eux, mes poules sont des animaux attachants et sociables, en résumé des animaux de compagnie. Les races anciennes fermières se sont également imposées à l’élevage. »